Comment faire une carte mentale

Pour faire une carte mentale il est nécessaire d’utiliser les différents éléments qui composent classiquement les cartes mentales.

Il est requis de débuter la carte mentale en définissant clairement le sujet de la carte mentale. Il faut résumer le sujet de la carte mentale. Ce sujet va être placé au centre de la carte mentale et les différents éléments qui composent la carte mentale seront ensuite positionnés autour de ce sujet.

Continuer la lecture de « Comment faire une carte mentale »

Carte mentale : manuscrite ou numérique, laquelle choisir ?

Les cartes mentales sont un outil vraiment très puissant pour l’apprentissage, pour la compréhension et pour la mémorisation.

Vous faites déjà peut-être des cartes mentales sans le savoir. Lorsque j’étais étudiant, et même auparavant, je réalisais des cartes mentales à la main avec simplement un stylo et des feuilles de papier. A cette époque je ne connaissais même pas le terme carte mentale. J’avais découvert cette technique tout seul. Elle me convenait parfaitement.

Continuer la lecture de « Carte mentale : manuscrite ou numérique, laquelle choisir ? »

Comment écrire un livre de droit

Les propos qui suivent sont destinés à donner un éclairage sur des techniques pouvant être utilisées pour écrire un livre de droit. Nous estimons qu’il est possible d’utiliser une approche divisionnaire ou une approche additionnelle. Le choix de recourir à l’une ou à l’autre de ces techniques peut résulter du niveau des connaissances du rédacteur de l’ouvrage. D’autres techniques d’aides à la rédaction peuvent être prises en considération.

Continuer la lecture de « Comment écrire un livre de droit »

Cartes mentales : un outil puissant pour les juristes

Lorsque j’étais étudiant en droit j’avais pris l’habitude d’utiliser des cartes mentales pour comprendre des données juridiques et pour mémoriser les cours. Je ne connaissais pas à cette époque là le terme de carte mentale. Je considérais qu’il s’agissait de diagrammes ou de schémas, sans dénomination particulière. Internet n’était à cette époque pas répandu dans le grand public, il ne le sera qu’à la fin de mes études. Ainsi en raison de cette quasi impossibilité de prendre connaissance des données facilement accessibles de nos jours je ne savais pas que ces schémas correspondaient à une technique connue. Je n’en avais jamais vu auparavant. Ce n’est que des années plus tard que j’ai appris qu’il s’agissait en réalité de cartes mentales, technique dont l’ancienneté remonterait jusqu’à Aristote.

Continuer la lecture de « Cartes mentales : un outil puissant pour les juristes »