Comment réduire vos frais pour investir en bourse

euros

Il existe plusieurs solutions pour réduire ses frais lorsqu’on désire investir en Bourse. Pour cela il est nécessaire de faire des choix. Ces choix portent sur la sélection du bon intermédiaire pour investir, sur le fait de ne pas multiplier les opérations d’achats et de ventes, sur la décision d’opter pour la gestion libre et sur la sélection de la bonne fiscalité.

1) Choisir son intermédiaire pour investir

La première chose à faire lorsqu’on souhaite diminuer les frais pour investir en bourse consiste à bien choisir l’intermédiaire grâce auquel on va pouvoir acheter des actions.

Pour réduire les frais il est préférable de se tourner vers un courtier en ligne ou une banque en ligne. En effet les banques traditionnelles ont des offres beaucoup moins avantageuses, elles vont demander des frais très importants.

Cette affirmation peut toutefois être nuancée en fonction du support que l’on utilise pour investir. Elle est exacte pour les comptes titres. Elle est un peu moins vrai lorsqu’on désire investir avec un Plan d’Épargne en Actions (PEA) ou avec une de ses déclinaisons (1). En effet depuis le 1er juillet 2020 il existe des plafonds légaux que les banques ne peuvent pas dépasser en ce qui concerne les frais pour un PEA. Dès lors l’écart entre les banques traditionnelles et les banques en ligne ainsi que les courtiers en ligne s’est réduit en ce qui concerne les PEA.

Il est toutefois possible d’affiner encore l’analyse des frais. En effet alors que la plupart des investisseurs se limitent à comparer les offres des banques traditionnelles, des courtiers en lignes et des banques en ligne au niveau global il peut être plus intéressant de comparer les offres au niveau de chaque marché.

En effet un investisseur peut avoir la volonté d’investir plus sur un marché que sur d’autres. Il faut donc plus particulièrement comparer les frais relatifs à l’investissement sur ce marché là.

2) Ne pas multiplier les opérations d’achats et de ventes

Un autre comportement qui permet de diminuer des frais pour investir en bourse consiste à ne pas faire des achats et des ventes de façon frénétique. Souvent des personnes qui débutent en bourse peuvent avoir tendance à acheter et à revendre fréquemment.

Or il s’agit d’une erreur. En effet chaque opération d’achat ou de vente entraîne l’application de frais, ce qui diminue l’intérêt de ces opérations.

3) Choisir la gestion libre

Une autre méthode pour diminuer vos frais consiste à donner préférence à une gestion libre pour investir. En effet votre intermédiaire va vous proposer généralement de choisir entre une gestion libre ou une gestion pilotée. Avec une gestion pilotée vous allez donner un mandat à votre intermédiaire pour qu’il gère à votre place vos investissements.

Or ce mandat n’est pas gratuit. Il va entraîner des frais. Outre le fait que les performances de votre intermédiaire pour gérer vos investissement peuvent être sujettes à discussion dans tous les cas ses résultats vont être diminués par les frais qu’il va vous appliquer.

4) Choisir la bonne fiscalité

Une autre méthode qui peut s’apparenter à une diminution de vos frais pour investir, même si techniquement il s’agit d’un domaine un peu différent, consiste à tenir compte des règles fiscales.

En effet pour un compte titres la fiscalité applicable entraîne une taxation de 30 %. Selon la situation personnelle de chacun cette taxation peut être diminuée en optant pour le barème progressif de l’impôt sur le revenu.

En raison du niveau important de la fiscalité appliquée au compte titres il est généralement conseillé d’ouvrir un PEA pour investir. Le PEA est lui aussi soumis à une taxation à hauteur de 30 % mais uniquement lorsqu’il ne dispose pas d’une ancienneté de cinq ans. Dès lors qu’il dispose de cette ancienneté de cinq années le PEA est soumis à une taxation de seulement 17,2 % au lieu de 30 %. Il est donc sage d’ouvrir un PEA pour investir et de ne pas faire de retrait de ce PEA tant qu’il ne dispose pas d’une ancienneté de cinq ans.

Notes de bas de page :

(1) Nous pensons au PEA PME PMI et au PEA Jeunes.

Pour aller plus loin :

Lisez notre article : « Le plan d’épargne en actions : son fonctionnement et sa fiscalité ».