Ford rappelle des véhicules en raison de risques d’incendie, de non fonctionnement d’un airbag et de défaillance d’un logiciel de sécurité routière

Les rappels de véhicules par les constructeurs automobiles ne sont malheureusement pas rares. Ces rappels peuvent avoir diverses causes, depuis des motifs relativement bénins à des raisons bien plus graves.

Continuer la lecture de « Ford rappelle des véhicules en raison de risques d’incendie, de non fonctionnement d’un airbag et de défaillance d’un logiciel de sécurité routière »

Le Conseil d’État impose l’entrée en vigueur du contrôle technique des deux-roues au plus tard le 1er octobre 2022

Le contrôle technique des deux roues (1) est un sujet très sensible politiquement, à tel point que dans le passé le Gouvernement a déjà reculé au sujet de l’entrée en vigueur de cette mesure.

En effet il résulte de la directive européenne 2014/45 du 3 avril 2014 relative au contrôle technique périodique des véhicules à moteur et de leurs remorques et abrogeant la directive 2009/40/CE que depuis le 1er janvier 2022 il est nécessaire de soumettre à un contrôle technique les véhicules à moteur de deux, trois ou quatre roues de cylindrée supérieure à 125 cm³ sauf pour les Etats qui ont instauré, et notifié à la Commission européenne, des mesures alternatives de sécurité routière basées sur des statistiques de sécurité routière pertinentes.

Continuer la lecture de « Le Conseil d’État impose l’entrée en vigueur du contrôle technique des deux-roues au plus tard le 1er octobre 2022 »

Plaque d’immatriculation : jusqu’à 750 euros d’amende pour la pose d’un autocollant

 

C’est journalièrement qu’il m’est donné de voir des véhicules dont la plaque d’immatriculation a été modifiée par l’ajout d’un autocollant. Cette modification n’est pas faite pour commettre des futurs méfaits en dissimulant le numéro d’immatriculation. Elle est réalisée pour rendre visuellement plus agréable cet équipement disgracieux ou, selon les cas, pour montrer son attachement à un club sportif.

C’est ainsi que je m’étais interrogé sur la légalité de cette pratique. Par la suite la presse s’est fait l’écho de cas où des sanctions ont été envisagées contre des personnes dont les plaques d’immatriculation ont été ainsi modifiées.

Je vous propose de prendre connaissance des textes applicables, du montant de l’amende et du constat que les sanctions semblent rarement appliquées.

Continuer la lecture de « Plaque d’immatriculation : jusqu’à 750 euros d’amende pour la pose d’un autocollant »